share on:

Jean-Luc Blais, directeur des opérations, travaille pour le Groupe Gamache depuis 29 ans. Il a grandement contribué au succès et à la croissance de cette entreprise familiale. Voici le portrait d’un directeur qui a le bien-être des employés à cœur.

Ça fait bientôt 30 ans que vous travaillez chez Gamache. Parlez-nous de votre parcours, de vos débuts au sein de l’entreprise.

Je suis entré comme soudeur-mécanicien. À l’époque, nous étions seulement sept employés, dont les trois frères Gamache, mes cousins. D’année en année, on a grossi et je me suis retrouvé un jour contremaître de mon atelier. On a continué à grandir et à accueillir plus d’employés. À un moment donné, on m’a offert le poste de directeur pour gérer les ateliers de la mécanique, de la soudure et de la carrosserie (body) ainsi que le département des pneus. Et récemment, j’ai délégué certaines tâches opérationnelles pour relever un autre défi (eh oui, encore!) aux ventes de pièces et d’équipements.    

À votre avis, qu’est-ce qui fait que les gens aiment travailler chez Gamache?

Je m’étais toujours dit que si, un jour, je devenais responsable d’une équipe d’employés, j’impliquerais beaucoup le club social dans l’organisation de nos activités, comme c’est le cas présentement pour nos partys d’été et d’hiver. Ce sont des choses que j’ai mises en place dès mon arrivée en poste comme directeur. Selon moi, il est très important de valoriser nos gens et d’être reconnaissant envers eux. Les employés sont heureux chez nous. Beaucoup travaillent ici depuis 15 à 20 ans.

Quel genre de patron êtes-vous?

Je me décris comme un gars tempéré, capable de discuter et ouvert aux employés, surtout quand il faut régler différents problèmes. J’aime l’harmonie et je m’arrange pour qu’elle règne entre les membres de mes équipes. J’organise donc des réunions et je privilégie la discussion. Mon objectif est qu’on soit tous heureux étant donné que nous passons 80 % de notre temps au boulot. Et ma force à moi, c’est justement de créer cette harmonie.

En tant que directeur, vous devez faire entendre vos idées tout en accueillant les points de vue des autres. Comment ça se passe de ce côté-là?

La question que je pose régulièrement est la suivante : « Qu’est-ce que tu en penses? » Prenons l’exemple d’un travailleur qui vient de commencer chez nous. Si tu lui demandes ce qu’il pense de quelque chose et qu’il a une idée géniale dont on tient compte, eh bien, ça le motive encore plus. Il sent qu’il est important et qu’il fait partie de la famille. Aussi, je me fais un devoir de parler au « on » et jamais au « je ». Je ne m’approprie jamais les bonnes idées des autres pour me valoriser. C’est ma recette!

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier?

Ce serait le département des pneus. Nous avons une équipe géniale. On a commencé tout petit, tout doucement, il y a une douzaine d’années. Au fil des ans, c’est devenu un département florissant, une équipe qui travaille très fort. Mais je dois vous dire que je suis content de toutes nos équipes, les gars font un travail formidable.  

Quels sont les projets d’avenir pour Gamache?

Nous avons plusieurs projets en marche, des projets de construction, d’aménagement et sûrement d’ouverture de nouveaux bureaux dans les prochaines années. Comme on dit, on prend la vague quand elle passe. Les frères Gamache sont très ouverts aux nouvelles idées et à l’expansion.

En terminant, sur une note plus personnelle, vous avez une autre passion… la chanson! Pouvez-vous nous en parler?

Oui, j’ai deux passions : Gamache et la musique! J’en fais depuis plus de 30 ans, mais depuis quelques années, c’est plus sérieux. Mon fils est producteur et on fait ensemble un spectacle qui s’appelle Une nuit à Vegas, qu’on a d’ailleurs présenté à quelques reprises au Casino de Montréal. C’est du genre crooner (Frank Sinatra, Elvis, etc.). Mon fils fait Elvis quand il était jeune et quand on arrive aux dernières années de la vie d’Elvis dans ses « suits » blancs, c’est papa qui embarque. C’est un beau show avec cinq musiciens, deux choristes, puis mon fils et moi qui chantons. Et avec, en plus, le soutien et les encouragements de ma conjointe, que demander de mieux? J’en suis très fier!

Pour découvrir Jean-Luc Blais à travers sa passion pour la musique, voici un extrait du spectacle Une nuit à Vegas

Leave a Response