share on:
En 1971, Conrad et son frère Arthur fondent ensemble le Centre du camion Gamache. Maintenant âgé de 84 ans, Conrad Gamache avoue ne jamais s’être imaginé, il y a 44 ans de cela, que leur petite entreprise familiale prendrait autant d’ampleur.

Tout est parti d’une idée lancée comme ça par Conrad à son frère : « Et si on ouvrait notre propre garage? » Issus d’une grande famille de mécaniciens, les deux frères ont la mécanique dans le sang. S’ils excellent dans le métier, comme beaucoup d’autres dans le clan Gamache, c’est qu’ils en ont appris les rudiments de leur oncle, qui leur a également enseigné la soudure et l’électricité.  Les frères décident donc de quitter leur emploi de l’époque et de bâtir leur garage sur le terrain juste en face de la maison familiale achetée en 1945 à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, où Conrad habite toujours aujourd’hui. Le bâtiment ne fait alors que 70 m² (750 pi2).

Photo de son frère, Arthur Gamache, co-fondateur  Conrad - L'histoire d'un bâtisseur Copie de SON FR  RE CO FONDATEUR ARTHUR GAMACHE
Photo de son frère, Arthur Gamache, co-fondateur

Bien connus dans leur milieu, les frères Gamache n’ont aucune difficulté à asseoir la notoriété de leur garage. Les clients ne tardent pas à se multiplier, tant et si bien que les frères n’ont d’autre choix que d’agrandir leur entreprise. C’est d’ailleurs eux qui étaient responsables de l’entretien des camions de livraison de l’entreprise Pillsbury. Les journées, se remémore M. Gamache, étaient longues, mais productives. Grâce à leur savoir-faire, les frères pouvaient monter un moteur de camion en une seule journée. Sans clé à choc pneumatique ni équipement sophistiqué! 

Petit à petit, ils commencent à diversifier leur expertise. Deux ans plus tard, ils agrandissent le garage, qui passe à une superficie totale de 186 m²(2 000 pi2). Aujourd’hui, la cour mesure 2 km par 1 km et compte plus de 600 camions en stock.

Toujours au volant

Dans les années 1970, Conrad devient l’heureux propriétaire d’une remorqueuse et n’a jamais cessé d’en posséder une depuis. À 84 ans, et sept remorqueuses plus tard, il est le conducteur de remorqueuse le plus âgé de la province. Il y a 4 ans, l’Association des professionnels du dépannage du Québec lui a même remis une plaque honorifique pour souligner l’exploit.

Towing opéré par Conrad  Conrad - L'histoire d'un bâtisseur Copie de MONNONK ET SON TOWING 16
Towing opéré par Conrad

Sa première remorqueuse était une International achetée pour la modique somme de 500 $. Les frères l’avaient améliorée en y ajoutant une deuxième transmission, ce qui en avait fait un surprenant bolide – les camionneurs étaient toujours étonnés de voir la remorqueuse les talonner sur l’autoroute. Une année, Conrad a même atteint les 800 remorquages. C’est plus de deux par jour, sept jours sur sept. Et ce n’est pas tout, M. Gamache est sur le point d’acquérir une huitième remorqueuse. Rien ne l’arrête ou presque. 

Conrad a toujours été un homme vaillant. Il décroche son premier emploi sur une ferme à l’âge de 14 ans où il touchait un salaire de… 1 $ par jour. Il réussit tout de même à économiser suffisamment pour s’acheter un vélo à la fin de l’été. 

Tandis qu’aujourd’hui une batterie de tests est nécessaire pour décrocher un permis, il reconnaît que les règles n’étaient pas aussi strictes auparavant. Il a commencé à conduire à l’âge de 15 ans. Trop petit à l’époque pour bien voir au volant de sa Plymouth 1934, il devait s’asseoir sur une cruche pour se surélever. Une « technique » qui serait impensable aujourd’hui.

Il a été chef pompier  Conrad - L'histoire d'un bâtisseur Copie de CASQUETTE CHEF POMPIER
Il a été chef pompier

En plus de tenir un garage, de conduire une dépanneuse et d’élever une famille, Conrad Gamache a également été le premier chef des services de police et de sécurité incendie de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix. Il a occupé ce poste pendant la période respectable de 38 ans. Il s’est impliqué pendant plusieurs années au sein de sa communauté, ce qui explique sa grande popularité. Et pour preuve, lors de la célébration de son 50e anniversaire de mariage, c’est près de 300 invités qui ont assisté à la fête.

La naissance de la Voirie et les débuts de l’industrie québécoise du camionnage

Le paysage du transport au Québec a bien évolué depuis 100 ans. C’est en 1912, constatant la popularisation de l’automobile, que le premier ministre de l’époque, Sir Lomer Gouin crée le ministère de la Voirie. Dans les mêmes années, l’Association canadienne des bonnes routes est fondée. Il faut se rappeler qu’au début du siècle dernier, tout se faisait sans encadrement. Dans les campagnes, ce sont les cultivateurs qui reliaient des tronçons de route un peu partout.

Pour permettre aux camions et aux automobiles, de plus en plus nombreux sur les routes, de rouler, le ministre de la Voirie, Joseph-Adolphe Tessier investit largement dans ce secteur. Il fait construire et paver de nouvelles routes provinciales. Dans la foulée, il va même jusqu’à garantir les emprunts des municipalités désireuses de construire des routes sur leur territoire.

De son côté, l’entreprise privée n’a pas toujours attendu le bon vouloir du gouvernement pour ouvrir des routes. Elle a contribué à l’entretien et à l’ouverture des routes d’hiver et aussi à l’ouverture de routes permanentes dans des régions où seul le camion pouvait se rendre.

Ces nouvelles routes allaient permettre à l’industrie du camionnage de devenir un moteur économique important. Depuis maintenant 44 ans, le Centre du camion Gamache est fier d’en faire partie. Il figure parmi les leaders de l’industrie des véhicules lourds d’occasion au Québec, mais aussi au Canada et même en Amérique du Nord.

Les femmes dans l’industrie du camionnage

Le saviez-vous?

  • Seulement 3 % des camionneurs sont des femmes. (source)
  • Selon la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), 5 259 femmes détenaient un permis de classe 1 en 2013, par rapport à 4 687 en 2009, une hausse de 12 %.
  • Environ 10 % des élèves au Centre de formation en transport de Charlesbourg (CFTC) sont des femmes. (source)
  • Ryder a conçu un camion adapté pour les femmes. (source) (source2)

Quelques dates importantes

1971 : Ouverture du Commerce

1997 : Ouverture de Gamex

2002 : Ouverture de Ray-Lawson

1980 : 20 personnes travaillerait pour Gamache

2000 : Le nombre d’employés passe à 60

2001 : Agrandissement de la cour de Gamex

1997 : Ajout de l’atelier de carrosserie

2004 : Ajout de 5 portes à l’atelier de carrosserie

2005 : Ajout de la cour des remorques

2015 : 125 personnes travaillent au Centre du camion Gamache


Ses médailles du gouverneur  Conrad - L'histoire d'un bâtisseur Copie de M  DAILLES DU GOUVERNEUR
Ses médailles du gouverneur
Les camions de pompier  Conrad - L'histoire d'un bâtisseur Copie de TABLEAU CAMIONS POMPIER 1
Les camions de pompier
Premier bâtiment du Centre du camion Gamache  Conrad - L'histoire d'un bâtisseur Copie de PREMIER B  TIMENT CENTRE DU CAMION GAMACHE
Premier bâtiment du Centre du camion Gamache

Leave a Response